2015-08-25 21_50_18-edgardvidal_2.gif (GIF Image, 500 × 500 pixels)Le Centre de Recherches sur les Mondes Américains (CERMA) est une unité pluridisciplinaire appartenant à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) qui allie les approches historiques, sociologiques et anthropologiques dans l’étude des sociétés latino-américaines.

L’histoire du centre commence en 1984 quand Nathan Wachtel, en collaboration avec Serge Gruzinski, prend l’initiative de créer une structure au sein de l’Ecole des hautes études, le CERMACA – Centre de recherches sur le Mexique, l’Amérique centrale et les Andes – où des spécialistes de l’Amérique latine pourront mener des recherches associant étroitement histoire et anthropologie. L’anthropologie historique, courant de pensée dont Wachtel est le promoteur pour l’Amérique andine, se propose en effet de lire l’histoire dans une perspective anthropologique.

Sous la direction de Serge Gruzinski, le centre s’associera au CNRS, tout d’abord dans le cadre de l’URA 1224 en 1994, puis dans celui de l’UMR 8565 « Empires, sociétés, nations » en 1998. Le champ de ses recherches s’élargira alors, comme le reflète son nouveau nom : Centre de Recherches sur les Mondes Américains.

Depuis janvier 2006, le CERMA, dirigé par Juan Carlos Garavaglia, appartient à l’UMR 8168 – Mondes Américains, Sociétés, Circulations, Pouvoirs (XVe-XXIe siècle), le premier laboratoire français dans lequel sont réunies les deux grandes aires culturelles du continent américain – Amérique du Nord et Amérique du sud – autour de problématiques et d’approches communes. Outre le CERMA, trois équipes de spécialistes sur l’Amérique latine, l’Amérique du Nord et la Caraïbe sont rattachées au MASCIPO : le Centre d’Études Nord-Américaines (CENA-EHESS), le Centre de Recherches d’Histoire de l’Amérique Latine et du Monde Ibérique (CRALMI-Université Paris I) et Empires, Sociétés, Nations, Amérique, Méditerranée occidentale XVe – XXe siècles (ESNA-Université Paris X-Nanterre). Le CERMA est dirigé depuis décembre 2009 par Véronique Boyer.

Le Centre de recherches sur les mondes américains compte aujourd’hui parmi ses membres statutaires des enseignants-chercheurs et des chercheurs de l’EHESS, du CNRS et de l’université, une quarantaine de doctorants, et des chercheurs associés collaborant régulièrement aux projets scientifiques de l’équipe.